Diagnostic de la maladie d’Alzheimer

alzheimer diagnostic logo

Une méthode de diagnostic de la maladie d’Alzheimer a été développé par des chercheurs Suédois.

Cette méthode permettrait de dépister la maladie entre 10 et 30 ans avant les premiers symptômes cliniques.

Principes

La bêta amyloïde est une protéine qui est évacuée en dehors du cerveau dans le liquide céphalo-rachidien chez les personnes en bonne santé. Cependant, dans la maladie d’Alzheimer, ces protéines ne s’évacuent pas du cerveau et forment des plaques qui endommagent les synapses et les cellules neuronales.
Ce processus peut se déclencher précocement et mettre plusieurs dizaines d’années avant qu’il provoque suffisamment de dommages pour que les premiers symptômes apparaissent. Une fois les symptômes apparus, les dommages semblent trop avancés pour qu’il puisse y avoir un traitement. C’est pourquoi un diagnostic précoce donne l’espoir de mettre en place un traitement efficace.

Cette méthode diagnostique repose sur la mesure de la concentration des protéines bêta amyloïde dans le liquide céphalo-rachidien. Si la concentration de ces protéines est anormalement bas, cela indique qu’elles ont tendance à rester dans le cerveau, ce qui constitue le signe le plus précoce de la maladie d’Alzheimer.

Impacts psychologiques

La technologie et la recherche médicale permettent de dépister de plus en plus précocement les maladies souvent bien avant que la personne ne puisse ressentir physiquement les premiers symptômes. Cela a des répercussions sur la réaction de la personne par rapport à l’annonce du diagnostic, à la représentation de sa maladie et à sa capacité de l’accepter.

Pour plus d’informations sur la maladie d’Alzheimer et ses répercussions psychologiques, vous pouvez consulter les articles suivants, Personnes âgées et démence, Dépression et démence.

Source : Université de Göteborg

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *